Bébés. De l’anthropologie à la psychanalyse

Ce dialogue est-il possible ? Qu’apporte-t-il ? Sommes-nous parvenus, dans ces deux numéros, à aller au-delà de la juxtaposition de points de vue ? Si non, comment faudrait-il faire ? Quelles pollinisations mutuelles ?

Bébés : de l’anthropologie à la psychanalyse 1

Bébés : de l’anthropologie à la psychanalyse 2



Citer ce billet
Natacha Collomb (2020, 13 avril). Bébés. De l’anthropologie à la psychanalyse. Le bébé : objet des sciences subjectives ? Sujet des sciences objectives ? Consulté le 23 février 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/lwr3

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search